Sleeping Cat

Le Scottish et le Highland

L’histoire des Scottish et des Highland commence dans les années 60. Mary et William Ross, berger, remarquent dans une ferme écossaise une chatte aux oreilles pliées vers l’avant appelée Suzie. En 1963, les Ross font l’acquisition de Snook une femelle blanche, fille de Suzie. Avec elle débute le programme d’élevage des Scottish Fold qui consista à marier les descendants de Susie avec des British Shorthair. Les British étant régulièrement croisés avec des Persans, certains chatons, appelés Highland, naquirent avec le poil long. En 1971, le GCCF, grand club félin anglais, soupçonnant à tort que les oreilles pliées pouvaient engendrer des problèmes d’audition, décida de ne plus reconnaître les Fold. Néanmoins, des Fold avaient eu le temps de partir pour l’Europe continentale et les Etats-Unis où ils connurent un franc succès.


Fold ou Straight 

Derrière ce nom, certes un peu barbare et difficile à prononcer se cache une race de chat encore assez rare : moins de 800 naissances en France en 2019, contre plus de 15 500 Main-Coons par exemple…
Ce qui fait la particularité du Highland fold, ce sont ses  petites oreilles repliées en avant, comme son cousin le Scottish Fold.
Un Highland, qu’il soit fold (à oreilles pliées) ou straight (à oreilles droites), aura toujours le poil mi-long, contrairement au Scottish Fold qui, lui, a le poil court.

Son look

Le Scottish et le Highland Fold sont des chats tout en rondeur. La tête est large avec des contours arrondis quel que soit l’angle sous lequel on la regarde. Le nez est court et large avec une bonne incurvation. Les yeux sont grands et ronds. Larges à la base et plutôt petites, les oreilles, pliées vers l’avant, respectent l’arrondi de la tête. L’encolure est courte, le corps puissant et large. Les pattes sont fortes. Epaisse à la base, la queue est moyennement longue. Flexible, elle ne doit présenter aucune soudure des vertèbres quand elle est manipulée. Chez le Scottish Fold, la fourrure est courte, dense et double avec un sous-poil épais. Chez le Highland Fold, elle est mi-longue et soyeuse avec un sous-poil épais. Une collerette et des culottes bien fournies sont appréciées. Toutes les couleurs sont acceptées.

Un Caractère En Or

Ce sont des chats au caractère incroyable. Ils n’ont d’égale à leur rondeur que leur douceur.

Si vous cherchez un chat énergique, vous pouvez passer votre chemin, si vous cherchez une poupée de chiffon aussi. Entre les deux, les Highlands sont des chats plutôt calmes avec leurs petits quarts d’heure de folie. Toujours près de vous, curieux de tous vos gestes, ce n’est pas pour autant un chat qui adore les bras ou qui restera de longues heures sur vos genoux.

Ce sont des chats très intelligents, après ils sont peut être aussi comme on les rend. En tout cas, ici, tout le monde connait son nom, tout le monde connait le signal de la nourriture humide, celui pour rentrer de l’extérieur en hiver etc.

C’est un chat qui s’adapte très bien à la vie en appartement même si il aime pouvoir profiter de l’extérieur en toute sécurité. Un balcon sécurisé ou un petit enclos pour ceux qui vivent en maison et c’est le paradis assuré.

Avoir un Highland ou un Scottish, c’est vraiment devenir fan de la race. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’on en veuille très rapidement un autre

Néanmoins, chaque chaton à son propre caractère et l’éleveur qui vit avec ses chatons sera le plus à même de vous dire dans une portée quel chaton sera le compagnon idéal en fonction de votre mode de vie

Sa compagnie

Le Scottish et le Highland sont des chats robustes et sans problème particulier, à condition de vérifier qu’ils correspondent à certains critères d’élevage. En effet, pour éviter tout problème lié au gène fold (oreilles pliées), il est interdit de marier deux chats à oreilles pliées. En France, l’un des parents d’un Scottish Fold ou Highland Fold doit donc obligatoirement être un chat à oreilles droites (British, Scottish ou Highland). Les chatons à oreilles droites qui peuvent également naître de ce mariage sont reconnus en tant que Scottish Straight ou Highland Straight. Côté entretien, la fourrure du Highland Fold, moins longue que celle du Persan, demande également moins de toilettage.

 
Green Eyed Cat

Membre de l'association APBS pour la promotion des Scottish et British

Déontologie

Travaillons ensemble à la pérennité de la race Scottish/Highland Fold

Les clubs de race et le LOOF œuvrent à la préservation de la santé et de la diversité des races de chats. Qu’en est-il des mesures prises pour les Scottish et les Highland Fold ?

Un travail de longue date impliquant les clubs de race, les éleveurs et le LOOF

Depuis plusieurs années, les clubs de race et le LOOF travaillent ensemble afin d’atténuer les effets du gène « Fold » (TRPV4) :

    • il a été décidé d’interdire le mariage de deux chats Fold, mariage favorisant les cas d’ostéochondrodysplasie sévère ;

    • depuis le 1er janvier 2019, le test Fold est inscriptible sur les pedigrees des Scottish et des Highland ;

    • pour atteindre le niveau 4 du SQR, les Scottish Fold et Highland Fold doivent être testés hétérozygotes pour la mutation Fold, et les Scottish Straight et Highland Straight doivent être testés non porteurs de cette mutation ;

    • pour développer la diversité génétique des lignées, le mariage avec des American Shorthair a été autorisé par le LOOF et celui avec les British reconduit.

    Pourquoi devons-nous aller plus loin ?

    Afin d’éviter tout mariage Fold/Fold, il est impératif de connaître précisément le statut des reproducteurs et la filiation avec les chatons.  En effet, la « science » de l’oreille pliée fait état de « faux Straight » et de « faux Fold ». Autant de risques de marier deux Fold entre eux malgré la bonne volonté et le travail de l’éleveur.
    Les nouvelles mesures en faveur de la préservation de la race Scottish Highland

  • Le LOOF a validé les mesures suivantes :

    « Tout reproducteur produisant des chatons « Fold », y compris British Shorthair/Longhair et American Shorthair, doit être identifié génétiquement et testé pour le gène FOLD pour l’enregistrement d’une déclaration de saillie et de naissance, ainsi que les chats importés pour leur enregistrement au LOOF, ou au moment où ils reproduisent s’ils sont déjà enregistrés.
    Les tests de filiation devront être fournis pour tous les chatons au moment de la demande de pedigrees.
    Cette mesure est valable pour toutes les portées de Scottish/Highland nées en France à partir du 1er juillet 2020, que les reproducteurs soient nés en France ou importés, et pour tous les chats étrangers demandant leur enregistrement à compter de cette date. »

    Ces mesures garantiront aux futurs acquéreurs que les chats nés en France à partir du 1er juillet 2020 sont bel et bien des Scottish Straight/Fold ou des Highland Straight/Fold non-issus de mariage Fold/Fold.

    Une étude à grande échelle à partir de 2020

    Pour approfondir les connaissances sur l’expression du gène « Fold », le LOOF va financer une étude vétérinaire à grande échelle afin de comprendre les relations entre le statut génétique et le statut clinique du chat.

  • Une large communication

    Pour accompagner ces nouvelles mesures et mettre en avant les éleveurs engagés dans un élevage responsable, le LOOF lancera une campagne de communication à destination des futurs acheteurs. Celle-ci prendra place sur Google, Facebook et sur les sites et magazines dédiés aux animaux. Le LOOF proposera aux éleveurs qui le souhaitent un flyer explicatif à destination du grand public. Les clubs de race informeront de leur côté les futurs acquéreurs et mettront également en avant les éleveurs engagés dans cette démarche.